Test : la robe Antigone – Urban Fairy Patterns

Aujourd’hui je viens avec plaisir vous présenter le dernier patron d’Elsa, la créatrice de la marque Urban Fairy Patterns. Il s’agit de la robe Antigone, une robe d’été ample mais chic, parfaite pour avoir la classe cet été! Elsa m’a contactée il y a quelques temps déjà pour d’autres modèles, mais nous avons eu plusieurs rendez-vous manqués, notamment à cause la capricieuse Poste qui retient toujours en otage à l’heure où je vous parle le patron de la robe Alessia qu’Elsa m’a envoyé…

Bref, aujourd’hui c’est d’Antigone que je viens vous parler.

Antigone Urban Fairy Patterns

 

Antigone, coup de coeur!

J’ai eu vraiment un coup de cœur en voyant le dessin technique de cette petite merveille : toute ronde, toute mignonne.

Dessin technique Antigone – Urban Fairy Patterns

Antigone, c’est donc une robe ample, très ample même, avec des manches fendues fermées par un nœud. On peut choisir entre manches courtes ou manches 3/4. J’ai fait une toile, sans les manches, pour vérifier la taille, et le 52 a été la bonne, enfin ma toile était bien large, mais c’était ce que je voulais, afin de pouvoir y caser des coutures anglaises, que j’aime bien niveau finition (pour l’instant je n’investis pas dans la surjeteuse…).

J’ai du procéder à quelques ajustements, comme souvent en couture (et aussi noté quelques points à modifier la prochaine fois !) :

  • j’ai baissé mes pinces de 2 cm (merci la gravité…) avec cette vidéo.
  • j’ai remonté le décolleté de 3 cm (mais dans la version qui sera en vente le décolleté sera aussi remonté de 3 cm, il était juste trop bas dans la version test) et il m’en faudrait encore 3 de plus car là, pas possible de la porter dans un petit débardeur dessous.
  • j’ai les manches beaucoup trop basses : la couture tombe de 3-4 cm. ça ne se voit pas trop mais la prochaine fois je vais essayer de couper une taille en dessous au niveau des épaules.
  • J’ai fait des coutures anglaises, comme je disais plus haut, car je préfère cette finition plutôt que le surfilage en zig zag.
  • Je n’ai pas touché à la stature, mais en fait (et ça rejoint un peu mon problème d’épaules je pense), il me faudrait enlever environ 4cm de buste mais pour les rajouter en bas de la robe car j’ai un buste court mais de grandes jambes.

Le doute m’a habitée une grande partie de ma couture avec Antigone. En effet, je me méfie toujours un peu des robes amples, car trop ample ça n’est pas forcément gage d’une plus jolie silhouette quand on est ronde, gare à l’effet ballon. J’ai fait une toile du corps pour voir à peu près comment elle allait tomber, et j’ai été ravie je dois dire du résultat, ample mais juste comme il faut pour cacher ventre et hanches sans avoir l’air de porter une tente Quechua dernier cri. PAR-FAIT.

 

Antigone Urban Fairy Patterns

Ma question s’est portée jusqu’au bout sur les manches et leur petit nœud… Je n’étais pas sûre que les nœuds soient adaptés à mon style, j’avais peur du côté très habillé qu’ils lui donnent, du moins sur moi. Voire du côté cul-cul sur moi (j’insiste, SUR MOI). Je trouve le patron très joli (autrement je ne l’aurais pas cousu !), mais comme tout ne va pas à tout le monde, pas évident de savoir.

 

Ajoutez à cela le fait que je pense avoir développé un syndrome bizarroïde de « peur de la manche »… si si ! Quand je regarde un peu en arrière je m’aperçois que j’ai abandonné jusqu’ici tous mes projets à manches ou presque, n’ayant réussi à aller au bout que de ceux type manches chauve-souris qui forment une seule pièce avec le corps…J’ai fait sans problème jupe, pantalon… mais je pense que dans ma tête il s’est installé un vilain automatisme : je ne veux pas faire les manches – je ne sais pas faire les manches… Bon sauf que c’est un peu limité quand même… J’ai donc affronté ma « peur »…

 

Antigone Urban Fairy Patterns

 

J’ai même appris comment « résorber l’embu », bien qu’au final comme j’avais fait une couture anglaise sur mon épaule, je n’avais pas besoin de résorber le fameux embu, puisque j’ai sans doute dû grignoter un peu trop sur la hauteur de manche, mais du coup je suis tombée pile poil sur ma longueur de manche (évidemment j’ai vu ça une fois passés les fils de fronce dans les deux manches et tout épinglé, autrement c’est pas rigolo…) Mais bon, faire et défaire, comme dirait ma grand-mère, c’est toujours faire !

 

Antigone Urban Fairy Patterns

 

Arrivée au stade fatidique des petits nœuds, et donc de la fin de la robe, je me suis empressée de finir pour la passer et voir le résultat. Comme je le pensais je trouve que les nœuds lui donnent un côté très habillé. Mon chéri qui passait par là à ce moment a eu la primeur de mon mitraillage de questions – petit extrait de notre conversation :

«  Moi – Alors ? Qu’est-ce que tu en penses ?

    Lui   – Ah oui, c’est bien.

    Moi – Oui mais est-ce que ça ne fait pas trop habillé ?

    Lui   – Non, c’est bien. (Monsieur sait rester laconique)

    Moi – Ah, parce que si ça avait été assez habillé j’aurais pu la porter au mariage de L. et M. et en septembre…

   Lui    – Ah oui, bonne idée.

   Moi   – Ah, donc c’est suffisamment chic pour un mariage ? Donc c’est une robe habillée ! Pourquoi tu me dis que ça ne fait pas habillé ?

   Lui    – C’est une robe habillée pour un mariage et pour les autres jours aussi… »

(Bon, avec ça, je ne suis pas plus avancée !)

Les points forts de la robe :

  • Sa forme ample qui cache bien tous mes défauts ! Et qui donne à la robe son côté hyper confortable. Pour les grosses chaleurs elle sera parfaite, notamment pour le boulot.
  • Le décolleté aussi, très dégagé au niveau du cou, ce qui donne un côté très délicat je trouve.

Antigone Urban Fairy Patterns

  • Les explications sont simples mais très claires, je n’ai eu aucune question pour Elsa en cours de route. J’ai fait mes petites boulettes habituelles, comme un « endroit contre endroit » qui devient « endroit contre envers », ou un bâti dans le mauvais sens, de sorte que ma pièce n’a pas du tout la forme du schéma du livret sans que ça ne me choque un poil… jusqu’à l’assemblage avec le reste (toujours ces histoires de manches !) Mais bon je ne sais pas comment arrêter ce genre de bêtises propres à mon côté tête de linotte…
  • Et forcément, j’ai aimé le large panel de taille : du 32 au 52, avec des adaptations possibles au niveau de la stature (tous les repères sont tracés pour raccourcir ou rallonger une pièce, et aussi un tableau qui dit de combien rallonger selon sa taille, et oui pour les grandes non plus ça n’est pas toujours facile !). Merc Elsa d’avoir mis ton nom dans la liste des créatrices qui pensent à la couture pour toutes !
  • Petit plus : j’ai découvert l’univers d’Elsa que je connaissais peu, pétillante, pleine d’humour, la copine qu’on a toutes envie d’avoir. Sa chaine YouTube et son blog sont de vraies mines d’information, de tutoriels, d’astuces. Et la boutique est bien remplie !

A refaire ?

Oh que oui ! En modifiant encore un peu l’encolure pour pouvoir la porter dans débardeur dessous, et surement en modifiant les manches pour des manches toutes simples, afin d’en faire une robe de tous les jours. , voire pourquoi pas une robe sans manches. J’ai pleins d’envies pour continuer à travailler encore sur ce patron !

Focus : le tissu Abstract moutain blue

La réussite de cette robe est aussi due je pense à mon choix de tissu. J’avais acheté ce coupon du fameux Abstract mountain blue de chez Cousette, qu’on ne présente plus, au salon Création et Savoir-faire de novembre dernier. J’ai gardé religieusement mon coupon pendant tout ce temps car trop peu de l’abimer ou de le consacrer au mauvais projet… et là quand je me suis mise en quête du tissu pour Antigone, ça m’est venu tout de suite comme une évidence que c’était le bon !

robe Antigone Urban fairy patterns

Abstract moutain blue – chez Cousette

C’est une viscose de très bonne qualité, facile à coudre, pas du tout transparente, épaisse juste comme il faut. J’ai commandé la même en version mountain quartz rose, en soldes. Je suis fan !J’aimerais aussi faire une autre Antigone dans la jolie viscose de chez Atelier Brunette « Lili ».

Et si vous voulez voir plus de robes Antigone, Esla a eu une idée super chouette avec cette petite vidéo qui regroupe toutes les versions des testeuses. Merci Elsa !

Alors, cette robe Antigone, elle vous plaît ?

 

Antigone Urban Fairy Patterns

8 Commentaires

  1. Elle te va vraiment bien! Tu portes très bien le décolleté en V et la forme te va vraiment bien!

    J’aime beaucoup le tissu, tu sais que j’adore le bleu 🙂

    Et tu sais, ton chéri a raison: elle fait habillée pour tous les jours, et avec de jolis accessoires tu peux sans problème la porter pour un mariage!

    Bisous!

  2. Je pense me la faire pour un mariage, tu me confortes dans cette idée ! Bravo pour ta jolie version, ton article m’a fait rire, pas de couture sans boulette de mon côté non plus…
    Je la trouve aussi parfaite pour tous les jours, je pense que tout dépend des accessoires !

  3. J’adore le modèle et j’adore justement ce petit côté décontracté habillé j’espère que j’arriverais à dompter le patron mais j’ai conscience qu’il va falloir faire une toile car je soutiens trop bien ce que j’avance 🤣 Et je voudrais pas me tromper dans la taille . En tout cas elle vous va super bien Antigone j’espère qu’elle m’ira aussi bien 😊

    • Merci beaucoup! personnellement je n’ai pas regretté ma toile car comme il y a beaucoup d’aisance ça peut valoir le coup de vérifier qu’il n’y ait pas trop d’ampleur. Si vous faites une toile juste dos et devant pour voir le rendu ça ira assez vite en plus !

  4. Merci beaucoup Caroline pour le test et ta superbe version ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton article avec ton style si frais… Tu n’es pas douée qu’en couture, tu pourrais aussi faire journaliste ou écrivain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge