Le Lighthouse Pullover de Carrie Bostick Hoge

De retour après quelques semaines d’absence je profite de la méteo qui ressemble plus à un début d’automne qu’à un milieu de printemps pour vous présenter un bon gros pull d’hiver : le Lighthouse Pullover de Carrie Bostick Hoge, un pull qui se tricote en laine worsted avec une belle encolure en motifs géométriques en jacquard. Pour cet article je vous propose un déroulé un peu plus structuré que d’habitude, un peu à l’opposé de mon dernier article plus personnel. J’en profite aussi pour vous remercier de l’accueil que vous lui avez réservé, en battant des records de vues et de commentaires, ce n’est pas évident de partager ses sentiments, mais l’article a eu de la résonance pour beaucoup d’entre vous !

Le projet : se mettre au jacquard… enfin !

Le choix du Lighthouse Pullover ne m’a pas demandé beaucoup de réflexion. Il y a un peu plus d’un an, Anna du blog et podcast Along avec Anna proposait un Kal de ce modèle pour apprendre à tricoter le jacquard. Je le trouvais joli, sans vraiment avoir fait de recherches jusque là sur ce type de pull avec un « yoke » travaillé, à savoir une belle encolure avec un motif géométrique répété, à la manière des pulls scandinaves ou inslandais. Mon envie était surtout d’enfin oser me lancer dans le tricot jacquard, et le Kal me paraissait être une bonne manière de ne pas m’y pencher seule. Mais je n’ai pas pris un très bon départ, la laine que j’avais initialement choisie, de la laine « Les toisons bretonnes » si ma mémoire est bonne, ne me convenait pas du tout car trop rêche à mon goût, bien qu’on m’est assuré plusieurs fois que ce type de laine s’assouplirait vraiment au lavage, je n’ai pas osé tenter l’expérience, de peur de me retrouver avec un pull immettable. Le temps de tergiverser sur un nouveau choix de laine, c’était déjà le printemps, et j’ai eu envie d’autre chose qu’un gros pull jacquard. J’avais pourtant commandé et reçu ma nouvelle laine pour ce projet, celle que j’ai finalement utilisée et que je vous présente aujourd’hui. Mais mon imagination était déjà partie ailleurs… jusqu’à ce que l’automne revienne (vous avez déjà remarqué comme le temps passe vite en tricot ?)

lighthouse pullover

Toujours une petite prière pour éviter que le ou la propriétaire de la maison n’ouvre sa porte et me demande ce que je fais là 😉

Le Modèle

Le modèle est donc le Lighthouse Pullover de Carrie Bostick Hoge. Il est disponible sur Ravelry et coûte 8.40$. Il fait partie du livre Swoon Maine, qui propose 14 modèles de tricot de Carrie Bostick Hoge, ainsi que de designers en « guest » : Cecily Glowik MacDonald, Mary Jane Mucklestone, and Leila Raabe. Vous connaissez peut être Carrie Bostick Hoge aussi pour son travail de photographie, et pour les livres Making (d’où est issu un autre patron très connue de la créatrice : le Branches and buds sweater). Il y a beaucoup de recherche et de travail dans chacune des pages des livres Making, j’ai eu l’occasion de les feuilleter à Edimbourg lors du Edinburgh Yarn Festival, un vrai bonheur d’esthétisme et de délicatesse.

lighthouse pullover

Les caractéristiques du patron

Je n’ai pour autant pas craqué sur le Swoon Maine, et j’ai pris l’option raisonnable en n’achetant « que » le patron à l’unité (j’ai toujours cette petite voix quand un patron de tricot m’intéresse, « et si jamais je tricotais un deuxième modèle du livre, ne vaudrait-il mieux pas acheter le livre, au cas où ?»). Petit bémol peut-être, le patron est en noir et blanc, c’est quand même plus sympa en couleur.
Le pull se construit en « bottom-up » (de bas en haut), première expérience pour moi et je dois dire que je suis plus que mitigée : je préfère de loin la construction inverse de haut en bas (ou « top-down »).
Pour les essayages au long cours, le bottom-up est quand même nettement moins pratique ! Le pull est de plus assez court, dans la version qui nous est proposée. Je ne me suis pas méfiée car de manière générale je dois souvent raccourcir mes hauts car j’ai plutôt un petit buste, mais en l’occurrence j’aurais préféré 5-6 centimètres de plus !
Le problème de la construction bottom-up justement est qu’on ne se rend pas bien compte de la hauteur du corps avant de le rattacher aux manches. Bref pour un tricot qui tombe bien, je privilégierai à l’avenir le top-down.

lighthouse pullover

Point taille & ajustements

L’autre observation que je peux faire est que je trouve qu’il « tire » sur ma poitrine car je n’ai fait aucun ajustement pour prendre en compte justement cette poitrine « un peu au dessus de la moyenne ». Comme en couture, c’est un peu mon prochain cap à franchir : développer ma technique pour pouvoir me tricoter des pièces en tenant vraiment compte de ma morphologie.
Mais en ce qui concerne ce pull, le point technique sur lequel je voulais vraiment me consacrer était le jacquard. Défi relevé donc. Je me suis appuyée sur les vidéos d’Anna de Along avec Anna, faites justement pour le Kal Lighthouse Pullover dont je vous parlais plus haut. Elles sont très claires et parfaites pour débuter.
Il existe un article similaire chez Lise Tailor, avec explications et vidéos, et bien sûr son livre « Je me mets au tricot » qui comporte aussi une section sur le jacquard.

Il faut tout de même savoir qu’il y a différents niveaux de difficulté dans le jacquard, plus le nombre de couleurs différentes sur une même ligne est grand, plus il faudra croiser les fils derrière. Pour débuter il est donc conseillé de choisir un modèle comme celui-ci, avec jamais plus de deux couleurs par ligne. Le Branches and Buds dont je vous parlais plus haut est encore plus simple puisqu’il est bicolore. Ce sont deux bons modèles pour débuter selon moi.

La laine (ou comment ne pas être originale…!)

Pour ce qui est de la laine, on est ENCORE sur de la De Rerum Natura (promis, dans les prochains billets je parlerai d’autre chose), en catégorie Gilliatt (worsted). Déjà largement plébiscitée par mes soins ici et là, et bien que je ne sois pas actionnaire principale de la marque,  je suis quand même toujours autant convaincue par la qualité de laine et sa douceur qui vient au gré des lavages. Jusqu’ici j’avais tricoté cette laine pour des petits cadeaux de naissance, et je n’avais pas eu l’occasion d’observer son évolution à l’usage. Elle bouloche très peu (même si un petit rasage avant rangement pour l’hiver prochain lui ferait du bien !) et après deux lavages elle s’est bien adoucie, comme on me l’avait assuré pour ce type de laine sèche, naturelle, qui peut paraître un peu rêche à tricoter et qui, pour ma part, me faisait ressentir un certain stress à l’idée de me retrouver avec un pull-grattoir que je n’aurais pas pu porter. Au final, ce n’est pas du tout le cas, ouf !

Verdict ?

Malgré ses petits défauts, notamment sur le tour de poitrine et sa longueur un peu courte, je suis ravie de mon premier jacquard. J’en ai monté un second dans la foulée. Je trouve que les encolures à motifs comme le mien sont hyper flatteurs sur les épaules, et comme c’était un peu la tendance de l’hiver, j’en ai vu de toutes sortes à Edinburgh Yarn Festival, et je trouve que c’est une pièce à avoir dans sa garde robe ! Petite « consécration » pour moi, qui me considère encore comme un bébé-tricoteuse, on m’a complimenté plusieurs fois sur mon Lighthouse dans les allées du festival !

lighthouse pullover

lighthouse pullover

… et un VRAI rayon de soleil !…

Et vous, avez-vous déjà tenté l’expérience du jacquard ?

**********************************************

Dans les coulisses…

La séance photo a eu lieu dans la cour et le jardin de notre air bnb, Monsieur est aux commandes de l’appareil photo. Après avoir désespéré les deux premiers jours de ne pas avoir la lumière suffisante (mais beaucoup beaucoup de neige), le dernier matin on a eu droit à un petit rayon de soleil !) Mais ne vous laissez pas avoir par ma tenue, la doudoune par dessus le pull était plus que de rigueur !
Il s’agit de Well Court, un bâtiment historique datant de 1880 et ayant fait l’objet d’une belle rénovation. On en reparle bientôt dans mon article consacré à notre séjour à Édimbourg pour le Edinburgh Yarn Festival!

2 Commentaires

  1. Ton pull est superbe et te va à ravir. J’aime beaucoup ton choix de couleurs. ❤️
    Merci pour la référence à mon article ! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.