Enzo, le pantalon pour toutes !

Après cette longue absence pour cause de petite rénovation du blog, je vous retrouve avec plaisir pour un article COUTURE ! Mais oui j’ai bien dit couture !

Les articles couture se sont fait assez rares et modestes depuis mes débuts ici, en effet je ne vous ai montré que deux t-shirts issus des célèbres Chouette Kit, simples mais efficaces, surtout mon chouchou, celui en Liberty, car entre la MAC et moi, c’est un peu l’amour vache. Ajoutez à cela ma découverte quelque peu amère et dont j’avais parlé dans l’épisode 7 du Podcast : si les patrons de couture indépendants (ou du commerce d’ailleurs) ne taillent généralement pas au-delà du 46, finalement quelle différence avec les vêtements du commerce ? Et oui je ne sais pas sur quelle planète j’étais mais je pensais qu’en cousant mes vêtements je n’aurais plus de problème de taille. Sauf que si le patron taille jusqu’au 46, et bien le vêtement le plus grand qui en résultera sera lui aussi un … 46. (oui il m’a fallu 2 ans pour arriver à cette conclusion, team tortue, yeah …).

Mais parfois les planètes s’alignent bien. Parfois on prend la parole au bon moment. Parfois à l’autre bout du Podcast il y a des oreilles réceptives, qui entendent, on discute et de fil en aiguille (haha) on fait des rencontres.

couture pantalon patron indépendant Enzo Chez Machine

De belles rencontres

« Bonjour Caroline, c’est Tiphaine @addictiph qui m’a donné ton contact. Et quelle belle surprise. En fait je vais être assez directe. Je lance très prochainement avec mon associée modéliste une marque de patrons indépendants. Sauf que pour certains modèles nous allons jusqu’au 56. Est-ce que tu serais intéressée pour tester nos patrons ? Et sinon je voulais savoir (…) si tu es prête à poser pour des photos en studio(…). On te prend dans la team ? »

Aurélie.

C’est ce qui s’appelle recevoir beaucoup d’informations en peu de temps!  C’est une blague, non ? Heureusement, j’étais assise… Un test de patron, moi ? Et surtout, des photos, MOI ? La décision ne s’est pas prise en un jour, mais Aurélie m’ayant patiemment rassurée, et en ayant réfléchi, avec Monsieur, avec ma sœur, avec moi même, au final il a été conclu que la vraie raison qui faisait que je me devais de dire oui, c’est qu’il aurait été incroyablement stupide de dire non. CQFD. Et au fond de moi je savais bien que depuis le début c’était un « oui ».

J’ai dit OUI, donc. Et j’ai dit aussi « mais j’ai peur ». Et j’ai pensé « est-ce que je vais y arriver? », « est-ce que c’est ma place ? », « est-ce que je suis assez jolie? »… et tout un tas d’autres questions. Et j’ai dit à Aurélie que j’étais stressée. Beaucoup.

Aurélie je ne la connaissais pas, mais peut être que vous oui, parce qu’elle tient le joli blog de couture 7embre. Mais au-delà de ses talents de couturière hors pair, j’ai découvert une personne ouverte sur les autres, sympa, rigolote. Une fille qui a compris le besoin de faire des patrons pour TOUTES, de sortir des standards.  Le jour du shooting, Maïder était là aussi, on a fait connaissance mais entre deux essayages, pas trop le temps de papoter !

Collection Aurore

« Fais comme si tu dansais mais lentement, en changeant de pause a peu près toutes les 4 secondes, comme si tu entendais un métronome »

Arnaud L., photographe (et philosophe ?)

Ca peut vous servir un  jour qui sait ? En tout cas c’est comme ça  qu’Arnaud, notre photographe m’a expliqué comment poser. Moi j’aime bien danser mais en principe je sors sans le métronome… heureusement Aurélie m’a raconté des blagues* et après tout a bien été.

Pour la suite, tout es dit sur le site, Chez Machine, vous y retrouverez tous les modèles de la Collection Aurore, l’histoire du projet, une jolie vidéo de présentation et des conseils, avec un guide des tailles et un guide des morphologies dans la rubrique « Pas de panique ! ». Le site va devenir une mine de renseignements, il y aura aussi des vidéos d’aide à la réalisation comme celle-ci.

*dommage, j’ai promis de ne pas raconter lesdites blagues  – what happens in the shooting stays in the shooting…

Cerise sur le gâteau, le patron du short Ben, autre modèle de la collection, est actuellement en téléchargement gratuit ! Si la saison du short touche à sa fin, il peut aussi devenir un joli bas de pyjama… Mais pour ma part, plutôt que de rêvasser avec Ben, je vais vous parler de ma rencontre avec Enzo !

J’ai cousu un pantalon !

couture pantalon enzo patron indépendant chez machine

Mon Enzo à moi

Parmi tous les modèles de la collection Aurore, j’ai eu le plaisir de porter le pantalon Enzo lors du shooting. Un véritable coup de foudre ! J’avais choisi le tissu Halo Dusk de l’Atelier Brunette, et j’étais absolument fan de cette version.

Pour le test mon choix s’est donc porté sur ce modèle, avec une certaine appréhension tout de même car avec mon niveau de débutante légèrement avancé, je me disais que choisir un pantalon n’était sans doute pas le modèle le plus facile. Mais pas du tout !

Je peux vous dire que la version A, la plus simple, est tout à fait à la portée des débutantes. Et le ratio satisfaction / projet s’en trouve doublé, triplé même : c’est trop la classe d’avoir cousu un pantalon !

En toute honnêteté je dois quand même préciser que j’ai fait quelques bourdes, avant d’arriver à cette version, notamment oublier la marge de couture en bas de jambe pour l’ourlet, et aussi couper deux fois la même jambe ! Hum je suis TRES tête en l’air, ça c’est sûr !(surtout en coupant les pièces à 2h du mat’ 😉 Mais aucune de ces erreurs ne peut être attribuée à quelqu’un d’autre que moi ! Et si vous êtes du même genre que moi, la toile est votre amie !

 Pour le récit complet de mes aventures couturesques avec Enzo, c’est ici, dans ce Podcast qui lui a été complètement dédié (quand on aime, on ne compte pas !).

 

J’ai véritablement expérimenté la facilité avec laquelle le patron est prévu pour s’adapter à nous, puisque j’ai effectué un tracé-compromis entre la taille 50 pour la partie haute (bassin – fesses) et un 48 pour les cuisses et jambes (qui pourrait même tendre vers le 46 en descendant.

Le plus de Chez Machine : j’ai aussi utilisé les lignes « rallonger / raccourcir », et pas qu’un peu ! J’ai raccourci mon bassin de 5 cm, et rajouté 5 cm sur la jambe, grâce à cette vidéo. (celle qui explique comment raccourcir devrait s’y trouver bientôt je pense).

Toutes les explications données dans le livret sont par ailleurs très claires, et très détaillées, avec des schémas pour chaque étape, ce qui est rassurant je trouve.

Ma version est cousue dans un tissu coton léger imprimé loups (enfin à mon sens ce sont des renards, mais l’étiquette disait bien « loups » !) de chez Mondial Tissus (une autre grande découverte de cet été).

Avec ce type de tissu, le pantalon est parfait pour l’été, tout léger, même avec les grosses chaleurs, on le sent à peine. Ce type de pantalon est un peu un incontournable de ma garde robe été, mais assez difficile d’en trouver qui « tombent bien ». Je me frotte les mains à l’idée que je vais pouvoir m’en faire toute une série pour l’été prochain !

Couture pantalon patron indépendant enzo chez machine

Enzo sur la toile !

Mais Enzo ce n’est pas qu’une version été ! Pour preuve je vous invite à visiter les blogs de mes copines testeuses :

  • Pour une version tendance et hivernale, à carreaux, chez Tiphaine, sur son blog Addictiph’. J’aime beaucoup cette version dans un tissu plus lourd, et elle le porte tellement bien ! Il y a une autre jolie version à carreaux sur le site Chez Machine d’ailleurs. Cet hiver je crois que les carreaux auront le vent en poupe.
  • Pour une version classique – cocooning vous pouvez visiter le blog de Couturette – Les petits points sur les zips ! (j’adore ce sous-titre !) de Sarah, qui a joué les modèles avec moi pour la marque, et qui est juste canon dans sa robe Clarisse à motifs. Sarah c’est une autre belle rencontre de cette aventure, et une sacrée couturière !

Au final on a un bon panel de versions qui montrent l’adaptabilité du patron !

Bon à ce stade vous aurez compris mon coup de cœur pour la marque et le modèle.

 Où trouver Enzo ?

Les patrons seront disponibles à partir du 21 novembre 2016.

Les filles ont choisi un mode de lancement moderne et participatif (qui leur ressemble quoi !), sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank. J’ai découvert ce site avec le projet Chez Machine, et vous pouvez encore participer jusqu’au 2 octobre.

Chaque contribution vous apporte une contrepartie, par exemple pour 20 € apportés, vous recevrez un patron pochette de votre choix dans la collection Aurore et un cabas en coton bio. Bref c’est plus un investissement qu’un don!  Il existe des contributions pour tous les porte-monnaies alors si le cœur vous en dit, n’hésitez plus, c’est presque fini !

Happy Inspirations everybody !

7 Commentaires

  1. Superbe article, Caroline! Ça donne envie d’en coudre un, tout de suite !! (ah oui mais zut je n’ai pas the tissu… Tu m’accompagnes?)

  2. Ah oui et bien sûr: trrrèèès joli blog!!

  3. Quel bon choix de tissu, cet imprimé est une vraie tuerie ! <3 Ta version est superbe et tu la portes à merveille. Débutante ou pas finalement, tu as relevé le défi haut la main. Chapeau bas ! 😀

  4. Tout d’abord bravo pour ton nouveau blog! Beau travail il est super sympa! 😉 Pour le pantalon et les tests couture, je suis très admirative, tu te dis débutante avancée????? Mais pour moi tu es super douée! je te souhaite plein de jolis test, et en plus tu es radieuse sur les photos!

    • coucou Virginie, merci pour ton petit mot ! non non je te jure que je ne suis pas si douée… le modèle est à la portée de toutes surtout ! Mais c’est vrai que j’ai pas mal progressé ces derniers temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge